[SORTIE CD] Solotude – Abdullah Ibrahim

11 Nov 2021

Âgé de 86 ans, le célèbre compositeur et pianiste sud africain Abdullah Ibrahim revient avec un nouvel album intitulé Solotude. Enregistré à l’occasion de son dernier concert anniversaire au Hirzinger Hall en Allemagne, l’album est publié via le label londonien Gearbox Records. Ce nouvel album fait suite à The Balance enregistré avec son groupe Ekaya, succès critique, également paru chez Gearbox en 2019.

Solotude est une œuvre à la fois méditative, mélancolique et inspirante. Même en solo, Abdullah Ibrahim est capable de cocher de nombreuses cases stylistiques du jazz moderne en revisitant ici quelques classiques de son répertoire, d’autres morceaux d’albums plus récents et en dévoilant de nouvelles compositions telles que “In-Tempo”, “Once Upon A Midnight” et “Signal On A Hill”. Le premier extrait de cet album “Blue Bolero”, illustre parfaitement le ton de l’enregistrement, fluctuant à merveille entre mélodies évocatrices et thèmes nostalgiques qui sont aussi profondément personnels qu’ils sont hypnotiques. Malgré sa courte durée, ce morceau est une invitation à la contemplation et met en lumière la nature hautement intimiste de l’album ainsi que le jeu si particulier d’Ibrahim.

Biographie

Abdullah Ibrahim (aussi connu sous le nom de Dollar Brand) est l’un des plus célèbres musiciens d’Afrique du Sud. Né sous le régime de l’Apartheid, où la musique jazz était considérée comme un acte de résistance, sa musique est souvent perçue comme un symbole de liberté. Son morceau anti apartheid “Mannenberg” (publié sous le nom de “Capetown Fringe” aux Etats-Unis) est devenu un hymne national officieux d’Afrique du Sud, et il a même joué à l’inauguration de Nelson Mandela où ce dernier l’a désigné comme “notre Mozart”. De Duke Ellington à Max Roach en passant par John Coltrane et Ornette Coleman, la liste de ses collaborations est impressionnante. Il est également le père de la rappeuse Jean Grae

Plus tôt cette année, Abdullah Ibrahim s’est vu décerner l’Ordre du Soleil Levant par le gouvernement japonais, l’une des plus hautes distinctions du pays. Il a aussi fait partie des lauréats étrangers des Spring Imperial Awards de 2020 remis par sa majesté, l’empereur du Japon. Ce prix a été donné à Abdullah en reconnaissance d’une vie dédiée à l’émancipation du peuple sud africain, et de sa contribution à l’amitié nippo-sud-africaine à travers son œuvre, ses performances et sa compréhension profonde de la spiritualité et de la culture japonaises.

Originally published on France musique